Pour recevoir ma newsletter, abonnez-vous ci-dessous.

Pas d'inquiétude : je hais les spams !

Grèce du Nord : Thessalonique, Chalcidique, etc…

Cette idée de voyage m’est venue en regardant quelles villes desservait l’aéroport de Beauvais.
Et c’est ainsi qu’Arnaud et moi nous sommes envolés pour Thessalonique, la Chalcidique et plus encore. Retour sur cette semaine de découverte qui s’est déroulée au début du mois d’avril 2015.

carte de la Grèce et de la Chalcidique

Thessalonique

église à Thessalonique

Chronologiquement, je commence par la fin car si nous avons atterri à Thessalonique, ce n’est que la veille de notre départ que nous avons visité la deuxième ville la plus peuplée de Grèce. Ce timing était voulu. Il nous a permis de découvrir Thessalonique le jour de la Pâques orthodoxe.

la tour blanche à thsessalonique

Nous avons commencé par arpenter le front de mer sous le soleil et en tee-shirt : une promenade très agréable qui nous a permis d’admirer la tour blanche : haute de 35 mètres, elle accueille le musée de l’Histoire de Thessalonique.

Front de mer de Thessalonique

 

Faute de temps, nous n’avons pas embarqué sur un des bateaux qui proposent pour un prix modique de prendre une consommation tout en faisant un petit tour en mer. Mais cela nous aurait bien tentés. Jusqu’à la nuit tombée, nous sommes allés d’église en église, ébahis par la ferveur qui régnait dans la ville en  ce jour de Pâques orthodoxe : les églises étaient remplies, les Grecs allumant des bougies et faisant la queue pour embrasser les icônes. Nous avons même vu des messes retransmises à l’extérieur sur écrans tant certaines églises étaient bondées. Nous avons également assisté à des processions.

églises de Thessalonique

La Chalcidique

La Chalcidique fait partie de la région de Macédoine.

campagne autour de Pyrgadikia

Le jour de notre arrivée,  après avoir récupéré les bagages et la voiture de location, nous avons gagné notre point de chute : 1h30 de route qui nous a permis d’apprécier un paysage vert, boisé et vallonné surplombant la mer : une arrivée très sympathique, à l’image de l’accueil des propriétaires de l’appart-hôtel où nous avons logé six nuits. L’hôtel se situe à  Pyrgadikia, un petit village typique. Nous avons bénéficié d’une magnifique vue sur la mer d’où nous avons aperçu des dauphins à plusieurs reprises.

maison Pyrgadikia

Le nord de la Chalcidique abrite de nombreux villages charmants (par exemple : Arnéa) et le lieu de naissance présumé de d’Aristote : Stagire.

Nous avons également visité le site archéologique de l’ancienne Olynthe qui était une cité importante à la période classique (Ve et IV siècles avant JC) et qui a été détruite à deux reprises : en 479 av. JC par les Perses et en 348 av. JC par Philippe II de Macédoine.

site archéologique olynthe

site archéologique Olynthe

mosaïque site archéologique Olynthe

À signaler, ce rendez-vous manqué : le musée archéologique de Poligiros (chef-lieu de la Chalcidique). Contrairement à ce qui était indiqué sur internet, le musée était en travaux.

La Chalcidique comprend également trois péninsules :

bord de mer chalcidique

Kassandra : la plus touristique. Comme la saison n’avait pas commencé, certains coins avaient des allures de villes fantôme. La marina de Sani était déserte. Nous avons fait une belle et longue promenade à Afytos, dans le village et en bord de mer.

chapelle chalcidique

Sithonia : la plus sauvage. Elle offre criques et belles vues sur la mer dans un cadre boisé. À voir notamment : Nikiti, Néos Marmaras, Toroni et Porto Koufos.

bord de mer chalcidique

Le Mont athos (République monastique autonome  du Mont Athos) : célèbre dans tout le monde orthodoxe mais accès réservé aux hommes. La seule manière de s’en approcher pour une femme est de faire une croisière d’une demi-journée (nous ne l’avons pas faite : aucune n’était programmée lors de notre passage à Ouranopolis).

Etc…

Notre position nous a permis d’entreprendre une journée d’excursion vers la frontière bulgare.

campagne en Grèce du Nord

Après avoir parcouru la jolie campagne ponctuée de champs d’oliviers, nous avons admiré « Le Lion d’Amphipolis » : ce lion monumental de 5,37 mètres, a été placé sur un piédestal de 3,30 mètres sur 2,10 mètres (pour en savoir plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Tombeau_d’Amphipolis )

lion d'Amphipolis

Nous avons traversé Drama, ville bouillonnante d’activité : nous nous serions bien arrêtés pour nous promener mais une averse de grêle et de neige nous en a dissuadés !

Nous avons donc rejoint le soleil et le site archéologique de Philippes (inscrit en 2016 au Patrimoine Mondial de l’Unesco). Fondée en 356 av. JC par le roi Philippe II de Macédoine, Philippes est devenu un centre de la foi chrétienne : l’apôtre Paul s’y est rendu en 49-50 et y aurait été enfermé (geôle présumée sur la photo du bas à gauche). Nous avons visité ce beau site à l’heure du déjeuner : nous étions donc presque seuls.

site archéologique de Philippes

 

Nous avons terminé cette journée par Kavala (située à 2h de route de notre point de départ, Pyrgadikia). Cette ville fut turque de 1380 à 1913. On y rencontre de nombreux édifices ottomans. La visite du château et de sa tour nous a permis d’embrasser un panorama à 360°. Nous avons apprécié déambuler dans les rues de cette cité dynamique où le mélange entre l’orient et l’occident est palpable.

kavala

Bilan de cette semaine :

Apprécié :

  • On mange bien et pas cher en Grèce du Nord ;
  • L’hospitalité grecque n’est pas un vain mot. Deux exemples : nous avons dîné deux soirs dans une taverne à Metagitsi près de Pyrgadikia : le premier soir on nous a offert le dessert ; le second on nous a traités comme des habitués et on nous a offert vin, dessert et café ! Précisons que chaque repas nous a coûté moins de 25 € pour deux. Autre exemple, les propriétaires de l’hôtel où nous avons logé six nuits nous ont offert café et gâteaux avant de partir ainsi qu’une petite bouteille d’ouzo et des œufs durs peints pour Pâques ;
  • Les paysages sont charmants et les centres d’intérêt variés : mer, campagne, villages, villes, sites archéologiques…

Moins agréable :

  • Le temps : nous avons eu du soleil mais également des averses et surtout, à part à Thessalonique,  il a fait très froid en ce début avril (mais la propriétaire de l’appart-hôtel nous a dit que ce froid était inhabituel) ;
  • L’état des routes et l’éclairage qui laissent à désirer ;
  • Les infos plus ou moins fiables quant à l’ouverture des sites.

Positif ou négatif selon votre tempérament : début avril, la saison touristique n’a pas commencé en Chalcidique : on a les plages, les sites et les villages pour soi mais certains coins déserts sont un peu fantomatiques.

Au final, ce voyage est certainement plus indiqué à partir du mois de mai.

Mais nous ne regrettons pas dans la mesure où nous avons pu vivre l’intense fête de la Pâques orthodoxe qui, croyant ou pas, est impressionnante.

Vous connaissez la Chalcidique ? Vous envisagez un voyage aux alentours de Thessalonique ? Vos commentaires sont les bienvenus.

Pour vous abonner à la newsletter :

 

 

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *